Top

Stockage solaire en Dordogne, un territoire solaire ancestral

9 Apr

Stockage solaire en Dordogne, un territoire solaire ancestral

Entretien avec Guillaume Guichard de la direction générale adjointe de l’aménagement et des mobilités du département Dordogne Périgord et Mathieu Mansouri du CRER.

 

Comment s’intègre cette réalisation dans la démarche globale du Conseil Départemental ?

 Le conseil départemental de Dordogne a entrepris depuis de nombreuses années une démarche environnementale globale de réduction des consommations d’énergie. Le photovoltaïque ne nous était pas inconnu puisque dès 2010, nous avons fait équiper 18 collèges de panneaux solaires. Le marché a largement évolué et nous avons décidé d’investir nous-même sur nos bâtiments.

En 2019, nous avons répertorié et classé les bâtiments du département, c’est ainsi que le bâtiment des Archives de Périgueux a fait l’objet d’une réflexion poussée et globale. Afin d’améliorer l’efficacité énergétique et le confort des usagers tout en conservant les ouvrages à une température constante, des travaux ont été réalisés au niveau du chauffage, le réseau de chaleur bois a remplacé le gaz, le traitement d’air a été optimisé et les flux mieux régulés. La consommation électrique annuelle du bâtiment s’élève tout de même à 220 000 kWh / an, elle est élevée et constante durant l’année. La structure, la toiture et l’orientation du bâtiment sont idéales pour une installation photovoltaïque ! Toutefois, le bâtiment se trouve à la limite du centre historique et nous avons consulté les ABF (Architectes des Bâtiments de France) avant le lancement du projet afin de valider la faisabilité et les contraintes du projet.   

 

 Quels sont les composants de l’installation des Archives de Périgueux ?

 * 60 kWh capacité de stockage MyReserve de SOLARWATT et ses accessoires de communication ACSensor, EnergyManager Pro

* 228 modules soit 79,80 kWc de production solaire

* Fixation sur le toit plat avec le système Easy Roof Flat 

* 2 onduleurs SMA (Core-1 et STP 25) 

 

 Comment avez-vous financé et géré ce projet d’envergure ?

 Avec l’aide financière de la région Nouvelle Aquitaine et piloté par Mathieu Mansouri du CRER (Centre Régional des Energies Renouvelable) à La Crèche, nous avons lancé un appel d’offre pour la réalisation et la maintenance d’une installation solaire avec stockage.

Les critères de sélection étaient : la valeur environnementale des panneaux, la qualité et l’expérience de l’installateur et enfin le prix.

C’est ainsi que la société AGIRENERGY, basée à Sainte-Eulalie-d’Ans en Nouvelle Aquitaine, a été sélectionnée pour la réalisation de ce projet d’envergure.

 

Etes-vous satisfaits de cette réalisation et quelles sont les résultats attendus ?

 Ce projet va permettre de réduire notre consommation électrique de 37 % et notre facture d’électricité de 20 %.

Nos prévisions sont les suivantes :

La production solaire estimée par an est de 87 300 kWh dont 82 000 kWh autoconsommés

Le stockage solaire estimé par an est de 10 000 kWh, issus de 60 kWh stockage MyReserve

Le taux d’autoconsommation est estimé à 92 %, le taux d’autoproduction estimé de 37 %.

 

« La mise en service a été réalisée le 20 novembre 2020, le chantier s’est très bien passé et c’est un beau projet porté par la région Nouvelle Aquitaine confirme Mathieu Mansouri du CRER. Ce dernier imagine les futurs usages, il est convaincu que c’est l’autoconsommation collective qui accélèrera l’utilisation de l’énergie solaire pour tous. »   

 Pour Guillaume Guichard, la mise en service est récente, la période hivernale ne montre pas pleinement les possibilités et l’intelligence du système. Cela étant, la réalisation a été très bien conduite par AGIRENERGY, la centrale fonctionne normalement ! A la fin de l’année 2021, nous ferons un bilan précis de notre installation.

  

Quelles sont les perspectives du solaire dans votre département ?

Nous continuons de manière concrète à développer les projets en faveur de l’économie circulaire et les énergies renouvelables. Nous avons des projets à court terme sur des bâtiments départementaux et le parking d’une grotte préhistorique du département. Et à moyen terme, nous lançons un appel à projets en autoconsommation individuelle et collective.